Beaute Pouvoir Grace

les fidèles et leur enseignent à communiquer avec la Nature, et avec la source divine qui se manifeste à travers le monde phénoménal.

La déesse de la Wicca est aussi surnommée « Triple Déesse », « la Vierge, la Mère, la Vieille ». Elle est à la fois jeune, éternelle, divine, immortelle. C’est Mère Nature, vierge symboliquement associée à la Lune ascendante, créatrice de toutes choses. Elle est à la fois le début et la fin. Elle est sauvage et indépendante. C’est la esse des étoiles. Elle évoque aussi bien le sir que la peur. Elle est l’image de ce qu’une femme peut devenir et le symbole de l’animal que tout homme cache au fond de lui et sans lequel il ne serait pas vraiment entier. La Mère, quant à elle, est associée à la Pleine Lune, au Graal, à la Terre nourricière. La Mère porte en son ventre la semence du Dieu qui a fertilisé la planète au cours des Noces Saces. La Vieille est la Sage-Femme, la Mère Noire, qui possède connaissance et sagesse et permet à la roue de la vie de tourner sans jamais s’arrêter. Elle détient les secrets de la vie et de la mort,

cette dernière étant une promesse de renaissance qu’il n’y a pas lieu de craindre. Cette Triple Déesse n’en est pourtant qu’une. Elle est Pouvoir, Source de la vie, Puissance, et elle donne avec grâce la connaissance de l’esprit éternel et la jeunesse au cœur de l’humanité. Dans le culte de la Grande esse ses adorateurs vénèrent le soleil, la lune et les étoiles, pour obtenir d’elle toutes sortes de pouvoirs et de sagesse.

LA RECHERCHE DE POUVOIRS

De nombreux textes védiques crivent avec précision les siddhis, ou vibhutis. Le vibhuti est un pouvoir supra-humain, caractérisé par huit facultés extraordinaires, que possède particulièrement Shiva, mais auxquels les humains peuvent prétendre notamment par