Beaute Pouvoir Grace

Tous ces siddhis représentent autant d’atouts qui permettent de dominer le monde, ce que recherche avidement un esprit marialiste dans son désir de se rendre maître de l’univers. Ce désir de contrôle ne pourra jamais être entièrement assouvi, même si certaines gions supérieures de l’univers offrent bien plus de plaisirs que d’autres. Certains écrits védiques décrivent par exemple l’étoile polaire comme une des planètes tous les résidents possèdent ces huit pouvoirs yogiques et sont capables de se déplacer dans l’espace sans l’aide d’aucune technologie. Dans un certain sens les progrès de la science et du monde moderne permettent aussi à l’homme d’accomplir des exploits, lorsqu’il est capable de communiquer avec un interlocuteur à l’autre bout de la planète, lui parler et le voir dans un smartphone, ou lorsquil est en apesanteur, quil creuse des galeries souterraines ou transperce les montagnes...

Ces pouvoirs surnaturels, ces yoga-siddhis, ne seraient en fin de compte que des arts matériels poussés à l’extrême. Si le yogi est capable de se faire infiniment léger au point de flotter dans l’air ou sur l’eau, la science nous permet aussi de voler dans le ciel, naviguer sur ou même sous l’eau. Aussi spectaculaires qu’ils puissent paraître, ces pouvoirs peuvent être atteints par des austérités et des techniques précises recommandées dans les plus anciens textes de l’humanité, particulièrement les Yogas Sutras de Patanjali.

LA SCIENCE DE L’ASTANGA-YOGA

En préambule à sa description des siddhis, qui sont présentés comme un aboutissement, Patanjali définit la pratique de lastanga-yoga, ou yoga en huit phases :

Yama, les normes de l’éthique, l’intégrité nécessaire au fondement de toute démarche yogique. Ces cinq yamas règlent la conduite en société :

  • Ahimsa, la non-violence

  • Satya, la vérité

  • Asteya, l’honnêteté

  • Brahmacharya, la continence

  • Aparigraha, la maîtrise de la convoitise

Niyama concerne l’auto-discipline, l’observance rigoureuse de règles et principes. Les cinq niyamas sont :

Saucha, la propreté

  • Samtosa, le contentement

  • Tapas, l’austérité

  • Svadhyaya, la connaissance des textes sacrés

  • Isvara pranidhana, l’abandon à Dieu

Asana, pratique de postures

Pranayama, contrôle de la respiration qui permet une « extension de la force vitale »

Pratyahara, transcendance sensorielle ou l’art de détacher les sens des objets qu’ils convoitent

Dharana, concentration du mental

Dhyana, méditation ou contemplation

Samadhi, état d’extase final l’on transcende le moi et l’on fusionne avec l’objet de la méditation.